Bio / Contact

2024 : La Passion / 2023 : Oublis / 2022 : Skizonium / Zone Mondiale / 2021 : HellHeaven 2020 : Zu Coraxx Gross / Gryyym / L’Appel de Cthulhu / 2019 : Jaune ironie / Apocalypse / La mort au bal / Xpoxem / Chyldren Creatures / 2018 : Fantasmagories / Excavations / Riggel Bum / Rphir / Prémices / Instinct / 2017 : Visages / Gnast / Grinder / Cocon / SSSXXX / Radioactive fluff / Comicus phantasticus / Nisimorwus gogomorwus / Necromantia 2016 : Plutonium / Xuwwuu / Cannibals / War / 666666 / Fobo / Nefas negator / Magulla / 2015 : Largemouths / Monotypes / 2014 : La mort rouge / Les tournesols / Procession / UUU / 2013 : Rendez-vous / 2012 : Crânes / 2010 : Muug Ana weerd / Vorax / Elagabal in the temple / Quickening / 2009 : Calling Superlova / Chaosphere / 2008 : Killer Strangelet / Wouf / Trinity / 2005 : Bambi Bonobo / Grangousiers / Le mouton-chien manchot / 2001 : X / Oscillations /

Les Pigments Rouges

 

Pour une utilisation dans la peinture artistique à l’huile, les meilleurs pigments rouges sont les rouges de cadmium et les rouges de fer. Le rouge de cadmium est une des plus belles couleurs disponibles sur la palette du peintre. Le Rouge de fer est tout aussi indispensable, quel que soit le nom que les marques lui donnent. Il offre de nombreuses variations de teintes et d’opacité.

Les autres rouges peuvent s’avérer instables en mélange ou peuvent perdre leur teinte à la lumière en quelques années s’ils sont mal utilisés. Certains procédés permettent d’augmenter la résistance à la lumière de certains rouges en les doublant avec une laque rouge transparente (Garance sur Vermillon, par exemple). Il faut connaître aussi les mélanges à éviter (soufre + plomb) et savoir utiliser les couleurs transparentes plus fugaces en glacis isolés et doublés. Les résines et la térébenthine de Venise peuvent renforcer l’éclat de certains glacis.

Pour une liste exhaustive de tous les pigments rouges existants : http://www.artiscreation.com/red.html

Résistance à la lumière optimale

Les Rouges de Fer

* PR 101 : Oxyde de fer synthétique : Connu sous différentes nuances et appellations : Rouge de Mars, Rouge Anglais, Rouge Indien, Rouge de Venise, Ocre Rouge, Rouge Sénois, Rouge Oxyde, Brun de Mars, Violet de Mars. Pigment opaque, semi opaque ou transparent, d’un rouge ocre jusqu’au brun violet, et terre de Sienne brûlée. Pigment très colorant, sèche vite. Excellente résistance à la lumière. Un des meilleurs pigments, peu onéreux, et très répandu. Indispensable sur la palette, quelle que soit sa déclinaison.

* PR 102 : Oxyde de fer naturel : Ocre rouge, rouge de Pouzzoles, terre rouge. Comme le précédent, mais naturel. Il est souvent moins pur, moins colorant et moins intense. Les teintes sont plus charnelles, plus naturelles.

Les Rouges de Cadmium

* PR108 : Rouge de Cadmium. Très Opaque, sèche lentement, excellente résistance à la lumière. Le Roi des rouges, le plus beau, mais aussi le plus cher. Existe en plusieurs nuances. La nuance foncée est la plus profonde. Nocif pour la santé – Ne pas ingérer. Eviter le contact.

Résistance à la lumière normale dans de bonnes conditions d’utilisations

Les Rouges de Pyrrole

* PR254, PR255, PR264 (ton carmin): Rouges de Pyrrole, Rouge Pyrrolo, Rouge Permanent. Pigment rouge vif, alternative possible au Cadmium, mais moins opaque.

Les Rouges de Quinacridone

* PV19, PR20, PR122 (Magenta), PR192, PR206, PR207, PR209 : Quinacridones. Variations de Rose, Rouge à Violet, tous transparents et d’une bonne tenue à la lumière. Sèchent lentement.

Rouges anciens, toxiques : ne pas utiliser.

Rouges très onéreux, le plus souvent interdits ou réservés aux professionnels, ces rouges sont des poisons très dangereux et sont instables, difficiles à utiliser. Aujourd’hui, il est recommandé de ne pas les utiliser pour un usage artistique.

Les rouges de Plomb : * PR103: Chromate de plomb : Rouge de Chrome, Rouge de Perse. * PR105 : Oxyde de plomb, Minium, Rouge de Saturne, Rouge de plomb, Minium de Plomb. Poison très dangereux.

Les Rouges de Mercure : * PR106: Sulfure de mercure, Vermillon, Cinabre. Le Vermillon est la forme synthétique du Cinabre qui est un sulfure de mercure naturel. Pigment inimitable mais instable qui peut perdre sa teinte, et s’assombrir à la lumière, ou de perdre sa teinte en mélange avec le plomb. Il faut isoler la peinture vermillon entre deux couches de vernis. Poison très dangereux. Toxique par contact et ingestion.

Les Rouges d’Antimoine : * PR107 : Rouge d’antimoine, Antimoine Rouge, Antimoine Noire. Noircit en présence du plomb. Poison très dangereux.

 Résistance à la lumière plus ou moins stable

Les Rouges de Pérylène : PR178, PR179, PR190 : Transparents. Pigments variables, ne conservant pas toujours leurs intensités dans les mélanges.

Les Rouge de Naphtol : PR3, PR4, PR112, PR170, PR9, PR5, PR14 : Rouge Hélios, Rouges de Naphtol, Rouge Hansa, Ton Rouge Cadmium. Moindres résistances à la lumière. Utilisés comme substitut au cadmium pour les couleurs bon marché. Moins bon en mélange.

Les Rouge Azo : PR57, PR62, PR214, PR148 : Moindres résistances à la lumière, ne tiennent que modérément en mélanges.

Alizarine : PR83 : pigment rose carminée transparent très vif, peu de résistance à la lumière, sauf en glacis doublé sur du vermillon.